Réunion de la Zone 41 du 15 décembre 2016

le-passage-a-niveau-3  le-passage-a-niveau-2

Réunion de la Zone 41 – District 112 C Belgium

(organisée par le Lions Club Bruxelles Royal)

 

bruxelles-royalJeudi 15 décembre 2016 à 18 heures 30′

Adresse du jour :
Restaurant « Le Passage à Niveau »
Avenue du Pont de Luttre, 179
1190 Bruxelles (Forest)

 

 

 

 

 

ordre-du-jour-15-12-2016_01-copy

Discours de Jean-Marie WILLEMS, Président de Zone : « Soyons fiers d’être Lions »

Lors de notre première réunion, j’affirmais être fermement convaincu que notre association est d’abord basée sur l’amitié, la tolérance, la bonne humeur et le respect de la dignité humaine. Ces valeurs étaient également fort appréciées auprès de nos nouveaux membres. Elles devraient être, à mes yeux, encore beaucoup plus régulièrement mises en exergue. 

Je souhaite aujourd’hui revenir sur la revalorisation du rite protocolaire au sein de nos divers clubs, car je reste persuadé que sans ces rites, sans ces règles, il n’y a pas de « vivre ensemble ».

Bien que le rite protocolaire nous invite à privilégier la souplesse et la simplicité, l’importance de notre mouvement, le fait que nous soyons amenés à prendre plus d’initiatives que d’autres, de devoir nous engager dans la vie de notre association et avoir des contacts privilégiés avec les autorités impliquent la fixation de règles et le respect d’un certain nombre d’obligations en matière de préséance. J’ai personnellement été très séduit par les cérémonies protocolaires durant m’a période d’impétrant. Je reste convaincu que les candidats intéressés à nous rejoindre apprécient également cette partie protocolaire.

Les rites protocolaires sont définis de façon globale comme étant des « cérémonies inscrites dans la vie sociale de notre association, au cours desquelles les participants effectuent des pratiques réglées ou prononcent des discours prescrits par la tradition. » Les rites existent dans toutes les sociétés du monde et aucune ne peut même s’en passer. Il s’agit par exemple des rites de naissance, de mariage, d’enterrement, de veuvage, etc. D’autres rites sont régulièrement appliqués au sein de notre association comme par exemple le rite de l’intronisation d’un nouveau membre au sein de nos différents clubs.

Quoi que l’on dise sur nos rites protocolaires, que l’on soit en leur faveur comme moi, ou en leur défaveur, les rites sont une réalité immanente à nos différentes cultures. Ils ont donc forcément leur place au sein de notre association.  Quelle peut donc être leur utilité ? Les rites sont un facteur d’identification des membres d’une même communauté, d’une même association. Ces signes rituels permettent ainsi à ces membres de se reconnaître entre eux, mêmes s’ils ne se connaissaient pas auparavant. Mais surtout, les membres d’un groupe, d’un club, d’une association tiennent à leurs différents rites pour s’assurer de la survie du groupe à travers les années. On peut donc dire que les rites protocolaires contribuent également à attirer et fidéliser les nouveaux membres au sein de nos clubs. Je vous invite donc à rester vigilant et à ne pas vous laisser guider par la facilité.

Le Protocole est trop souvent considéré comme « secondaire » or, toute erreur protocolaire peut causer un grave préjudice soit au mouvement tout entier, soit au club, soit au Président, soit à l’un des membres. Ne l’oublions jamais chers amis.

L’ensemble de ces rites protocolaires constitue le code de la civilité dont les règles ont pour seul but de rendre agréables et faciles les relations au sein de notre association.

Certes, la simplification des usages et le modernisme à tous crins pourraient drastiquement simplifier les usages protocolaires, mais il est souhaitable que la tradition perdure dans de nombreux cas.

N’oublions jamais que la politesse est la première et la plus engageante de toutes les vertus sociales.

Je vous invite donc à continuer à appliquer ces règles de savoir-vivre au sein de vos clubs, elles consistent à rendre à autrui ce qui lui est dû, à lui demander ce qu’il nous doit et à permettre à nos différentes cérémonies d’offrir à leurs participants la qualité qu’ils en attendent.

En conclusion, le rôle du Chef du Protocole est donc primordial, car un Club sera jugé sur la valeur de ses manifestations et de ses actions, mais aussi et surtout sur la bonne tenue de ses réunions et autres rassemblements.

Il est très fréquent de constater, même dans les meilleurs clubs, des couacs protocolaires qui sont très souvent remarqués et commentés par nos invités. Il est donc vivement recommandé de respecter scrupuleusement le protocole tout en laissant aux clubs une certaine autonomie dans l’organisation de leurs réunions et de leurs fêtes bien entendu.

Les réunions officielles telles que la remise d’insignes, la remise de charte, l’intronisation d’un membre et le jumelage, sont des étapes importantes de la vie d’un club, elles doivent se dérouler selon un rituel précis empreint à la fois de solennité et de chaleur humaine. Je compte sur vous chers présidents, chères présidentes.

En fait, et ce sera ma conclusion, politesse et protocole sont deux notions complémentaires qui correspondent à des situations différentes, mais qui ont une finalité analogue : faire régner l’harmonie dans les rapports humains.

Je vous rappelle également que nous sommes tous non seulement lié par le Serment Lions que nous avons fait lors de notre intronisation, par notre envie de Servir, par notre volonté d’œuvrer au bien être de nos Actions Sociales, mais surtout lié par l’Amitié Lions. Ses quatre colonnes représentent à mes yeux, les fondements de notre enthousiasme au sein de nos clubs respectifs.

Je vous remercie.

 

2016-12-15-pv-reunion-de-zone_01

2016-12-15-pv-reunion-de-zone_02

2016-12-15-pv-reunion-de-zone_03

2016-12-15-pv-reunion-de-zone_04